Nous sommes Nolia et Corentin, porteurs du projet : «Valorisation des personnes en situation de réinsertion sociale par la musique».

Nolia et corentin

  • Avant : Corentin : J’ai 21 ans et passé mon Bac ES. Après une année de fac qui ne me convenait pas, j’ai décidé de m’engager pour la société. C’est pourquoi j’ai choisi le service civique. Nolia ; J’ai 18 ans et j’ai arrêté les études après ma deuxième année de seconde général. Je souhaitais monter un projet d’intérêt général c’est pourquoi je me suis également engagée dans un service civique.  Nous nous sommes rencontrés via Unis-Cité car nous avions envie de travailler avec le même public.

 

  • Origine du projet : Nous constatons que les activités proposées aux personnes en situation de réinsertion sociale sont rarement montrées au reste de la société : donc le regard porté sur eux reste inchangé. De plus, très peu de moyens leur sont proposés pour s’exprimer. C’est pourquoi nous voulons utiliser la musique qui reste le langage universel comme moyen d’expression.

 

  • Notre projet : Nous animons des ateliers de musique (notamment de chant) avec des personnes en situation de réinsertion sociale. Depuis 2 mois et demi, le projet se construit au CHRS (Centre d’hébergement et de réinsertion sociale) du 102 Gambetta et au CHRS La Tannerie. Aujourd’hui l’enjeu est de constituer un petit groupe de  participants réguliers qui s’investissent sur l’écriture et la musique.

 

  • Impact attendu : Nous souhaitons parvenir aux deux objectifs que nous nous sommes fixés. Pour répondre à la problématique constatée, nous aimerions les faire s’enregistrer en studio et dans l’idéal, organiser une petite représentation lors de la fête de la musique de Nantes le 21 juin 2015.

 

  • Point d’étape : Nous avons rencontré le couple fondateur du groupe «Au clair de la rue» et assisté à une de leurs répétitions. Nous avons aussi contacté M. Bertrand Issarmabe, chef de service à la maison de Coluche qui nous a présenté l’établissement, ainsi que M. Ben Bridgen, musicien professionnel qui anime un atelier musique à la maison de Coluche. Nous avons ensuite effectué un stage d’immersion au CHRS La Tannerie avant d’entreprendre les ateliers. Aujourd’hui l’enjeu est de constituer un petit groupe de participants réguliers qui s’investissent sur l’écriture et la musique.

 

  • Perspectives du projet après le service civique : Nous ne savons pas encore si le projet peut se pérenniser.

 

  • Ce dont nous sommes fiers: Nous sommes fiers d’avoir trouvé de nous-mêmes, par notre propre motivation, des partenaires et d’avoir motivé des bénéficiaires pour participer au projet.

 

  • Qu’est ce que vous appréciez dans l’accompagnement proposé par RR ?

Ce que nous apprécions c’est que R&R nous permet de réaliser notre propre projet. Nous apprenons à monter chaque étape qui pourrait être répliquée pour n’importe quel autre projet. C’est pourquoi cela est très enrichissant car R&R nous apporte des compétences pour notre projet de service civique ainsi que pour notre avenir !

Depuis 1995, Unis-Cité est l’association pionnière du Service Civique en France. Présente dans une trentaine de villes, elle a déjà mobilisé plus de 12.500 jeunes volontaires, dont 2000 sur l’année 2014-2015. L’objectif d’Unis-Cité : qu’il devienne naturel que tous les jeunes consacrent une étape de leur vie à la collectivité, et que cette étape soit reconnue et valorisée. Le modèle de Service Civique proposé par Unis-Cité permet de rassembler des jeunes de toutes origines sociales et de tous niveaux d’études, qui travaillent en équipe sur différentes missions de solidarité. Unis-Cité recrute ses volontaires uniquement sur la motivation. Aucune compétence, aucun diplôme particulier n’est exigé. Un volontaire en Service Civique reçoit une indemnité mensuelle, il bénéficie également d’une protection sociale et de la comptabilisation de ses trimestres d’engagement pour la retraite. Pour plus d’informations : www.uniscite.fr

Leave a Reply

*

captcha *