Nous sommes Sophie et Martha, 24 et 25 ans, porteuses du projet « la Bibliothèque Vivante »

MArtha et Sophie (1)

  • Avant : Nous nous sommes rencontrées en master Administration des Activités Culturelles. Sophie était à Sciences-Po Toulouse auparavant et Martha, d’origine grecque, a étudié le marketing et la communication à Athènes.

 

  • Origine du projet : notre projet veut casser les cloisonnements entre les individus, les univers sociaux à différents niveaux, pour diminuer l’exclusion et favoriser la créativité.

 

  • Notre projet : organiser des Bibliothèques Vivantes (BV), c’est-à-dire des évènements de partage et d’échange autour de l’expérience de personnes atypiques. Avant chaque BV, nous organisons des ateliers de préparation avec les participants, appelés « livres vivants ». Pendant les évènements il y a un côté ludique, puisque les visiteurs, appelés « lecteurs », peuvent «emprunter » un livre vivant pour échanger en tête à tête avec lui.

 

  • Moyens mis en oeuvre : création d’une association pour gérer les financements des 4 évènements prévus (budget de environ 1500 euros par évènement), mobilisation de partenaires comme le centre culturel des Mazades, les associations d’Empalot, l’Espace des Diversités et de la Laïcité, la médiathèque Cabanis et de nombreux bénévoles

 

  • Impact attendu : des moments conviviaux qui permettent des décloisonnements géographiques, mentaux et lancent de nouvelles idées, initiatives. Nous toucherons directement environ 300 personnes avec nos quatre actions.

 

  • Point d’étape : Nous avons déjà organisé 4 bibliothèques vivantes et avons également animé une intervention sur les discriminations en lycée et une animation interactive à la foire de Toulouse pour sensibiliser et présenter notre projet. Encore plusieurs d’autres dates prévues et nous aimerions pérenniser l’association sur un modèle économique à déterminer.

 

  • Perspectives du projet après mon service civique : ce projet va se perpétuer au moins jusqu’en octobre 2015, avec 1 BV pour la journée des « dys » (dyslexiques, dyspraxiques, dyscalculiques…).

 

  • Ce dont nous sommes fières : La joie des personnes qui participent, comme livres ou lecteurs : tous disent qu’ils ressortent énergisés de leurs échanges. Avoir monté 1 association.

 

  • Qu’est ce que nous apporte l’accompagnement par R&R ? Nous avons eu l’opportunité de rencontrer plusieurs personnes ressources et associations (notamment dans le social) et de profiter de la bonne réputation d’Unis Cité pour mener à bien nos projets en partenariat avec ces acteurs. Nous avons aussi apprécié l’accompagnement pour nos projets professionnels et la possibilité d’imaginer comment notre projet Reve et Réalise pourrait être notre projet professionnel…

Les formations civiques et citoyennes ont été des moments très enrichissants pour nous, très complémentaires de nos études.

  • Besoins éventuels : conseils pour savoir comment pérenniser notre activité

 

Depuis 1995, Unis-Cité est l’association pionnière du Service Civique en France. Présente dans une trentaine de villes, elle a déjà mobilisé plus de 12.500 jeunes volontaires, dont 2000 sur l’année 2014-2015. L’objectif d’Unis-Cité : qu’il devienne naturel que tous les jeunes consacrent une étape de leur vie à la collectivité, et que cette étape soit reconnue et valorisée. Le modèle de Service Civique proposé par Unis-Cité permet de rassembler des jeunes de toutes origines sociales et de tous niveaux d’études, qui travaillent en équipe sur différentes missions de solidarité. Unis-Cité recrute ses volontaires uniquement sur la motivation. Aucune compétence, aucun diplôme particulier n’est exigé. Un volontaire en Service Civique reçoit une indemnité mensuelle, il bénéficie également d’une protection sociale et de la comptabilisation de ses trimestres d’engagement pour la retraite. Pour plus d’informations : www.uniscite.fr

Leave a Reply

*

captcha *